Samedi 28 octobre 2023, les pierres ont chanté dans l’église de Saint Rambert

Oui, la Chorale de Saint Just Saint Rambert a fait chanter ce soir là les pierres de l’église romane et millénaire de Saint Rambert.

Le public qui avait su résister à la tentation de voir en direct la finale de la Coupe du Monde de rugby et avait décidé d’affronter le temps de Toussaint, bien de saison, était rassemblé confortablement entre les murs protecteurs de l’édifice pour écouter un programme musical varié, alternant sacré et profane, pour le plus grand contentement de l’esprit et du cœur.

Le premier magistrat de la cité, accompagné de son épouse, était au premier rang des auditeurs, comme à l’accoutumée, fidèle dans son soutien à notre association, et nous pouvons le remercier de sa contribution à la collection de souvenirs audio-visuels de nos prestations (voir ci-dessous).

L’intégralité du concert
Crédits : Olivier Joly

Nous pouvons de même exprimer notre gratitude à Martine Ravel qui a eu la délicate attention de nous transmettre et de nous autoriser à publier ses enregistrements de qualité tant visuelle que sonore.

Nous vous laissons la liberté de les découvrir ci-dessous.

Intervenants :

  • Les choristes,
  • Jean Pierre Grolet (chef de chœur, guitare),
  • Gaëlle Manar (piano)
  • Frédéric Grolet (piano et chant),
  • Clément Grolet (guitare, violon, chant),
  • Martine Lergenmüller (caisse claire),
  • André Soulard (soliste),
  • Emmanuelle Devignaud et Jean Yves Bonnefoy (acteurs),
  • François Leidig et Corine Bégon (acteurs).

Adoremus (Louis Grolet), Le blues à 12 8, Le p’tit bonheur (Félix Leclerc), Mon Dieu que j’en suis à mon aise (Nadau), En relisant ta lettre (Serge Gainsbourg).

Crédit : Martine Ravel

Agnus Dei (The Gospel Mass – Jacob de Haan), Né quelque part (Maxime Le Forestier), Puisque vous partez en voyage (Françoise Hardy et Jacques Dutronc).

Crédit : Martine Ravel

Hallelujah (Léonard Cohen), dialogue, Mizerna cicha (Traditionnel Noël polonais), Vierge Marie (Méditerranée – Francis Lopez), The Ground (Sunrise Mass- Ola Gjeilo), Tu ronfles (Juliette Noureddine).

Crédit : Martine Ravel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.