Tous les articles par Thierry

Les enfants du taulier

Il est vrai que ses fans entretenaient et entretiennent encore de nos jours une relation presque filiale avec leur idole.

Johnny ne laissait personne indifférent, la plupart l’adorait, les autres le vouaient aux gémonies.

Rappelons nous, en 2017, ses funérailles furent nationales, un million de personnes envahirent les Champs-Élysées et les rues de Paris pour voir passer le corbillard précédé et protégé par vingt-quatre motards de la Garde républicaine et suivi par sept cent bikers jusqu’à l’église de la Madeleine où le Chef de l’État accueillit la dépouille sur le parvis.

Quelques extraits de l’éloge présidentiel.

« Un homme qui était beaucoup plus qu’un chanteur, une part de la France, ayant connu les épreuves, les échecs et traversé le temps, les époques, les générations et tout ce qui divise la société. ».

La couverture télévisuelle fut considérable, quinze millions de téléspectateurs, certains aux antipodes, pour suivre en direct pendant cinq heures la retransmission de l’évènement, les grilles de programmation de toutes les chaînes bouleversées pendant une semaine, bref un traitement médiatique sans précédent pour un chanteur français qui a occupé une place incomparable pendant près de six décennies.

Alors pourquoi en reparler aujourd’hui ?

C’est que Johnny revient sur écran géant, avec orchestre symphonique et choristes, pour une tournée nationale passant dans toutes les grandes villes, dont Saint Etienne le 5 avril prochain, et Clermont-Ferrand le 13.

Qui dit choristes dit chorales, et donc celles de Saint Just Saint Rambert et celle des Amis Réunis (Saint Etienne) qui furent retenues l’année dernière par Yvan Cassar pour proposer quelques quarante chanteurs, dix de chaque pupitre, pour assurer l’accompagnement vocal du taulier et de son orchestre symphonique.

Le défi était immense mais grandiose, le travail de répétition fut à la hauteur de l’enjeu.

Vous pourrez en juger ci-dessous.

Alors un dernier point qui, je ne sais, enlèvera du stress ou en ajoutera pour les participants, mais qui, en tous cas, devrait être source de satisfaction.

Si vous allez voir les sites de réservation vous pourrez voir que quatre-vingt-dix pour cent des places sont d’ores et déjà retenues.

Alors faites le calcul …

Zénith de Saint Etienne, capacité de 7200 places dont 5400 assises, Zénith d’Auvergne, 9400 places dont 6600 assises.

La répétition du 16 mars à Saint Just Saint Rambert
Le teaser officiel
Et le concert d’Epernay enregistré le même soir que la répétition ci-dessus !

12 mars 2023, l’hospitalier était inquiet …

« Voyez-vous, me dit-il, la météo d’aujourd’hui est entre deux, comme le Cantal, et ça, c’est pas bon pour les concerts.

La moitié de notre public va dire « Germaine, y a du soleil, on va aller faire un tour au barrage de Grangent » et l’autre va dire « Claudette, y va pleuvoir, on reste à la maison », résultat personne pour venir au concert ».

La pertinence de la remarque emporta mon acquiescement que je me sentis enclin à compléter par une référence à la Providence qui saurait bien trouver les voies les plus sûres pour soutenir la cause si respectable que cet hospitalier personnifiait.

Pénétrant un peu plus tard dans l’Église Notre Dame de la Paix mon regard croisa celui de mon hospitalier qui me sembla comme transfiguré.

Il me suffit d’un coup d’œil en direction de la nef pour comprendre la cause d’une transformation aussi soudaine que radicale.

L’église était pleine de la première rangée à la dernière travée d’un public nombreux venu manifester son soutien à l’Hospitalité de Saint Etienne.

Je ne saurais départager, de Sainte Bernadette ou de la Providence, qui, sut décider toutes ces personnes à venir soutenir par leur présence tous ces Hospitaliers de Lourdes qui méritent, ô combien, notre respect pour l’assistance bénévole qu’ils prodiguent aux accidentés de la vie en pèlerinage dans le sanctuaire marial le plus célèbre au monde, qui accueille chaque année six millions de pèlerins dont soixante mille malades et invalides.

Toujours est-il que le groupe « Les Potes Âgés » puis la Chorale de Saint Just Saint Rambert offrirent ensuite, en récompense à ce public qui le méritait bien, une prestation musicale de qualité qui déclencha de nombreux et chaleureux applaudissements.

Merci au Groupe Saint Bernadette de l’Hospitalité de Saint Etienne d’avoir permis à ces deux formations de s’associer à cet évènement lourd de sens et porteur d’espoir.

Concert au profit de l’Hospitalité de Saint Etienne groupe Sainte Bernadette, le 12 mars 2023

Bonjour, chers amis Choristes,

Voici l’affiche du Concert que nous allons donner au profit de l’Hospitalité de Saint Etienne groupe Sainte Bernadette.

Je vous remercie, tout d’abord de mettre vos voix et votre cœur (chœur) à la disposition de cette cause qui m’est chère.

Je vous remercie aussi beaucoup de répandre au maximum cette affiche et le but de ce concert autour de vous, famille, amis , connaissances.

Plus de monde il y aura, plus la moisson sera belle, et plus nos personnes malades et ou handicapées pourront profiter de leur pèlerinage à Lourdes.

Et aussi, ce qui n’est pas moindre, plus nous aurons l’opportunité de recruter d’éventuels Hospitaliers ou Hospitalières touchés par notre cause.

Et, sans oublier, un double but, qui m’est aussi cher en tant que choriste, celui de toucher un public nouveau et faire connaître un peu la chorale et les Potes Âgés en dehors de nos murs.

Je vous souhaite une belle journée, ensoleillée.

Amicalement ,

Geneviève

Crédit : Geneviève Duporges

17 décembre 2022, marché de Noël à Chambles

C’est vrai il faisait froid mais pas trop.

Juste ce qu’il fallait pour conférer l’ambiance adéquate à ce marché de Noël perché à plus de 700 mètres d’altitude.

La Chorale de Saint Just Saint Rambert n’était pas au complet, loin s’en faut, mais cependant un bon tiers de son effectif avait revêtu sa tenue d’hiver pour venir honorer son engagement et chanter avec plein de bonne humeur quelques chants de circonstance.

Les plus à plaindre furent les musiciens qu’il faut remercier d’avoir réussi à nous accompagner malgré l’engourdissement progressif de leurs phalanges, pourtant toujours alertes et précises, tant au clavier qu’à la guitare.

Le vin chaud offert les organisateurs au terme de notre prestation fut le bienvenu pour faire oublier bien vite ces petites misères qui font le charme de l’hiver.

Vive le vent

Vive le vent

Le p’tit bonheur

Le p’tit bonheur

Let it snow

Let it snow

A fiera di San Francè

A fiera di San Francè

It’s me, oh Lord

It’s me, oh Lord

Noël Jazz

Noël Jazz

Petit Papa Noël

Petit Papa Noël