La Chorale de Saint Just Saint Rambert

La Chorale de Saint Just Saint Rambert …

Le premier janvier 1970, un groupe de chanteurs décidèrent de former une chorale et de la baptiser « Chorale de Saint Rambert » du nom de leur village fortifié des bords de Loire. Louis Grolet en prit alors la direction.

Peu de temps après, le premier janvier 1973, la fusion des deux communes reliées par un même pont conduit la toute jeune chorale à changer son nom au profit de celui qu’on lui connait aujourd’hui.

Ainsi, depuis cinquante ans un groupe sans cesse renouvelé d’environ soixante-dix passionnés, chanteurs et instrumentistes défendent une certaine idée du chant choral en convoquant les compositeurs classiques et contemporains et leurs musiques, sacrées ou profanes, qu’elles soient d’ici ou d’ailleurs, pourvu qu’elles suscitent l’émotion, religieuse ou non, mais l’émotion, celle qui vous fait monter les larmes aux yeux et vous donnent le sentiment d’avoir participé à un moment d’éternité.

Une équipe de techniciens, de musiciens et de poètes permet d’apporter une note personnelle aux différents concerts leur conférant ainsi une réputation tant de qualité que d’originalité. L’auditoire n’est jamais déçu mais toujours surpris …

En dehors de la région Rhône-Alpes, la Chorale de Saint Just Saint Rambert s’est produite à Monaco, en Roumanie, en Espagne, en Italie, et aussi en France (Auvergne, Albigeois, Alsace, Ardèche, Périgord, Vendée, …).

La Chorale de Saint Just Saint Rambert a également participé à des évènements d’exception tels, entre autres, les 24 et 25 mai 2014 les concerts Dogora regroupant sur scène 350 choristes et musiciens, sous la direction d’André Guillaume, et le 3 mai 2018 en accompagnement du groupe I Muvrini, devant 4000 spectateurs rassemblés au sein de la prestigieuse salle du Zénith de Saint Etienne.

La Chorale de Saint Just Saint Rambert est aujourd’hui dirigée, et ce depuis de nombreuses années, par Jean Pierre Grolet, fils aîné de Louis.

À la claire fontaine (façon créole)