14 février 2018, conférence de presse à l’ASSE

La non-violence …

Ce fut le thème central de la conférence de presse donnée ce mercredi 14 février dans les locaux du club à l’Etrat par Jean-François Bernardini, leader du groupe I Muvrini et par Roland Romeyer, Président de l’ASSE.

Nous renvoyons à notre article précédent pour de plus amples détails sur la genèse de l’évènement majeur qui va se tenir le 3 mai au Zénith de Saint Etienne et qui était le sujet du jour.

Les mots, la voix, l’intonation de Jean-François Bernadini ont su toucher profondément l’ensemble des journalistes présents qui ont pu mesurer l’engagement puissant du leader d’I Muvrini dans son combat pour la non violence, dans la rue, les écoles, les stades.

Jean-François a tout de même pris sur son temps pour donner à ce jour plus de quatre cents conférences, bénévolement, un peu partout en France devant des lycéens, des professeurs, des éducateurs, des entraîneurs …

Umani rêvait de pouvoir insuffler son message dans le monde du sport et en particulier dans celui du football, car si ce combat-là était gagné, la victoire servirait d’exemple dans beaucoup de domaines.

Jean-François Bernardini a touché Roland Romeyer, et ce fut visible, en lui disant que l’histoire retiendrait que le premier club a avoir répondu à l’attente d’Umani, en s’engageant dans cette croisade, avait été l’ASSE, ce club si cher au cœur des français tant ceux-ci ont vibré au rythme des exploits des Verts.

Le mouvement est lancé puisque l’AJ Auxerre vient de suivre l’exemple de l’ASSE en inscrivant, à son tour, le thème de la non-violence dans sa communication.

Pour la petite histoire, Jean-François Bernardini a cité l’exemple de Dominique Rocheteau, célèbre joueur de l’ASSE et Président de Cœur-Vert, qui , de toute sa carrière, n’a écopé que d’un seul carton jaune ! Point n’est besoin de tacler pour bien jouer.

Bernard Champion, responsable de l’hôtellerie et des stages d’été au sein du centre d’entrainement de l’ASSE prit la parole pour préciser qu’outre les groupes I Muvrini et Mickey 3D, les chorales des frères Grolet (sic), donc celle des Amis Réunis et celle de Saint Just Saint Rambert apporteraient leur contribution à l’événement en accompagnant d’une part les deux formations vedettes, en chantant d’autre part quelques pièces en solo  …

Merci à mon ami Jérôme de m’avoir invité.

Ci dessous quelques photos de cette agréable après-midi …

Thierry

 

 

La Tribune, le 2 février 2018, I Muvrini et la Chorale au Zénith le 3 mai

I Muvrini et Mickey 3D unis contre la violence au Zénith en mai.

2018_02_02_La Tribune_Zénith_3_mai_2018
C’est le concert de la non-vio­lence, initié par ASSE Cœur­Vert qui souhaite bien remplir le Zénith pour l’occasion. De nombreuses personnes travaillent d’ores et déjà dans l’ombre pour la réussite de cette soirée.

Présidée par Dominique r Rocheteau et dirigée par Lionel Potillon, l’association ASSE Cœur-Vert s’est enga­gée à encourager la solidarité face à la maladie et au handi­cap mais aussi à développer la citoyenneté. C’est d’ailleurs dans cette optique que l’asso­ciation prépare un grand spec­tacle qui aura lieu le 3 mai au Zénith de Saint-Étienne.

Un travail de fond en amont.

Nous souhaitonss mobiliser le plus de personnes possible », confie Bernard Cham­pion, responsable de l’hôtelle­rie et des stages d’été au sein du centre d’entraînement de l’ASSE à I’Étrat. « Nous tra­vailions depuis plusieurs mois sur cet événement placé sous le thème : ensemble contre la violence, poursuit Bernard Champion. Nous avons déjà organisé des conférences, l’an dernier, avec Jean-François Bernardini, leader du groupe I Muvrini. Cette l’ois, il revient avec son groupe pour assurer le spectacle. Un autre artiste s’est engagé à nos côtés et nous sommes très heureux car il est d’ici et fan de foot, c’est Mickaël Furnon. Il sera sur scène avec son groupe Mickey 3D. » Ce ne sont pas les seuls artistes engagés dans ce bel élan de solidarité. 120 cho­ristes amateurs apporteront leur concours. lis accompagneront I Muvrini dans quatre chansons et exécuteront de leur côté une œuvre.

«Deux chœurs, Les Amis Réunis et la Chorale de Saint Just­ Saint Rambert nous ont re­joints avec spontanéité», ajoute Bernard Champion.

Des artistes et des chefs étoilés mobilisés

D’autres talents, cette fois cu­linaires, dont des chefs étoilés, ont offert leurs services à Cœur­Vert afin d’assurer les cocktails dînatoires qui seront servis aux invités des entreprises partenaires et aux VIP.
Les bénéfices de cette soirée iront d’une part à ASSE Cœur-Vert qui vient en aide à de nombreuses associations et à la fondation corse Umani qui fait le pari « d’agir en fa­veur d’un modèle de société garant de valeurs humanistes et solidaires »,

Roland Romeyer, président de l’ASSE, se réjouit d’une tel­le manifestation : « C’est for­midable de transmettre ce message contre la violence et, par un tel concert, d’apporter une aide à ceux qui en ont be­soin.»

Il faut savoir que !’ASSE prend en charge tous les frais de fonctionnement d’ASSE Cœur-Vert et que, depuis sa création en 2012, l’associa­tion a reversé 1 500 000 euros à des œuvres caritatives. « Nous fonctionnons sur dossier, ajoute Lionel Po­tillon, il faut faire une deman­de d’accompagnement en allant sur notre site. C’est en général une aide de 5000 euros qui est versée aux associations».

Martlne Goubatlan (La Tribune – Le Progrès)

PRATIQUE Concert solidaire le 3 mai au Zénith, à 20 h 30.
Tarif 29 euros, carré or 39 euros.
Billetterie dans les points de vente habituels.